Spectacle musical né à Paris en 2011, il s’articule autour d’Ari rang, chanson populaire très ancienne certainement la plus chante tant en Corée qu’à l’étranger. Jusqu’à nos jours, elle continue à mettre du baume au cœur, à consoler le aimes esseulés.
Seule en scène, battant notssoe sori, instrument « ustensilaire », et sogo, tambour à main, Sy nous fait voyager au cœur de la Corée traditionnelle. S’accompagnant du timbre tantôt perçante, tantôt maternât du danso, petite flûte en bambou.
Elle chante en coréen à voix nue. Au bout du voyage, doucement nous revenons à Paris au son familier du mini piano électrique, écoutant « Éros 2010 », chanson d’une histoire d’amour éphémère en l’an 2010 à Paris